Explorateurs en résidence

Le programme Explorateurs en résidence vise à offrir aux Canadiennes et aux Canadiens des modèles contemporains et bien visibles dans le domaine des voyages d’exploration, de découverte scientifique et d’aventure au Canada.

Avec l’aide de la Société, les explorateurs en résidence préparent des programmes et mènent des recherches sur le terrain.

Jill Heinerth

Cette exploratrice native de Mississauga, en Ontario, a été la première personne à plonger dans les profondeurs des écosystèmes des grottes d’icebergs de l’Antarctique, faisait partie de l’équipe qui a créé la première carte 3D d’un réseau de grottes sous-marines et a parcouru plus de trois kilomètres dans une grotte en une seule plongée – soit la plus longue distance jamais parcourue par une femme.

George Kourounis

George Kourounis est l’un des chasseurs de tempêtes parmi les plus intrépides et les plus connus au monde. Au cours de sa carrière qui s’échelonne sur plus de 20 ans, il s’est rendu dans 65 pays et a parcouru tous les continents pour documenter les phénomènes naturels extrêmes, notamment la Tornado Alley aux États-Unis et la dépression du désert Danakil en Éthiopie – l’un des climats les plus chauds et les plus rudes de la planète.

Mylène Paquette

Mylène Paquette a traversé l’océan Atlantique à deux reprises dans un canot à rames, d’abord en 2010 avec une équipe de six personnes, puis en 2013 lors d’une traversée en solitaire de 129 jours, qui a fait d’elle la première Nord-Américaine à effectuer ce voyage en solitaire.

An illustration of Adam Shoalts

Adam Shoalts

Westaway Explorateur en résidence

Adam Shoalts est un explorateur et un écrivain que ses aventures ont mené dans les derniers lieux sauvages de la planète, comme la forêt tropicale humide amazonienne et l’Extrême-Arctique canadien.

Ray Zahab

Ray Zahab a parcouru à la course certains des plus grands et des plus chauds déserts au monde. Il a commencé par une course de 7 500 kilomètres pour traverser le désert du Sahara en 2007, puis il a fait d’autres expéditions surprenantes qui lui ont permis de traverser les déserts d’Atacama, de Gobi et du Namib.

Emily Choy

Le travail assidu d’Emily Choy qui étudie et fait connaître les impacts des changements climatiques sur les prédateurs marins de l’Arctique – aussi bien sur les bélugas et les narvals que sur les guillemots marmettes et les mouettes – l’a conduite dans certains des endroits les plus éloignés de l’Arctique canadien.